Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Histoire du Programme d’oncologie

Des services d'oncologie sont offerts aux résidents du Nouveau-Brunswick à partir des installations de Saint John depuis plus de cent (100) ans. En 1901, la mise en place d'un appareil de radiographie à des fins de traitement marque le début de la radiothérapie.

 

Entre 1931 à 1936, l'Hôpital général de Saint John crée une clinique de soins multidisciplinaire du cancer, où 89 patients sont vus et 534 traitements sont administrés. En 1955, l'hôpital compte deux médecins ayant reçu une formation de spécialiste en radiothérapie, un physicien médical et un radiothérapeute. Ces personnes forment alors le Service de radiothérapie.

 

Pendant cette période, des chercheurs découvrent que la moutarde à l'azote, utilisée comme arme chimique durant la Seconde Guerre mondiale, possède des propriétés thérapeutiques pour le traitement de certains types de cancers. Au fil du temps, de nouvelles drogues sont développées et, en 1960, la chimiothérapie est administrée à certains patients par les médecins en radio-oncologie de l'Hôpital général de Saint John.

 

La chimiothérapie, comme modalité de traitement acceptée, prend rapidement de l'ampleur alors que la gestion médicale des patients recevant ces drogues devient de plus en plus complexe.

 

En 1979, l'hôpital obtient les services d'un médecin ayant reçu une formation spécialisée en chimiothérapie. L'expertise de ce médecin permet au Service de radio-oncologie de traiter de nombreux nouveaux patients.

 

Au cours des 10 années suivantes, on triple le nombre de traitements de chimiothérapie administrés à des patients. L'Unité de chimiothérapie aux patients externes étant devenue une partie intégrante des soins aux patients, le Service de radio-oncologie change son nom pour le Service d'oncologie.

 

En 2003-2004, les 53 000 traitements d'oncologie effectués représentent une augmentation de 1000 % par rapport aux 534 traitements administrés en 1936. Cette étape importante a récemment été soulignée sous la forme d'un nouveau concept de services d'oncologie. L'introduction de la gestion de programme permet la coordination des divers services participant à la prestation de soins d'oncologie. La planification coopérative et collaborative permet d'offrir aux patients des soins de la plus grande qualité dans un environnement à évolution rapide.

 

En 2007, le Service de radio-oncologie continue d'aller de l'avant pour fournir des traitements de pointe en établissant le premier programme de radiothérapie conformationnelle en modulation d'intensité (RCMI). Les techniques d'administration de la RCMI utilisent plusieurs petits faisceaux de radiothérapie assistée par ordinateur ainsi que la radiothérapie guidée par imagerie (RTGI), ce qui permet de cibler la dose de rayons de façon serrée autour de la zone traitée en minimisant la dose touchant les tissus normaux. À ce jour, le centre a traité plus de 1000 patients par RCMI/RTGI; les zones traitées actuellement comprennent la prostate, la tête, le cou, le cerveau, et autres.

 

En 2010, le centre acquiert deux nouveaux accélérateurs linéaires améliorant ainsi la qualité des images de RTGI grâce à l'imagerie embarquée kV (OBI); cela permet de réaliser des images 2D à plus grande définition et des images 3D de tomographie à faisceaux coniques. Parmi les améliorations rajoutées, notons la capacité de réduire le temps de traitement par RCMI/RTGI grâce à l'utilisation des techniques d'arcthérapie volumétrique modulée (VMAT). L'année 2010 voit aussi naître le Programme de greffes de cellules souches du Nouveau-Brunswick.

 

En 2012, le centre lance le premier programme de radiochirurgie stéréotaxique/radiothérapie stéréotaxique du Nouveau-Brunswick. Avant la création du programme, les patients étaient recommandés à l'extérieur de la province pour recevoir ces services. À ce jour, plus de 50 patients ont obtenu des services de radiochirurgie/radiothérapie stéréotaxique au Service d'oncologie de Saint John.

 

Les services d'oncologie ont connu une croissance et un développement importants au fil des cent (100) dernières années. Reconnu comme un centre d'excellence en matière de diagnostic et de traitement de maladies malignes, le programme d'oncologie d'Horizon est un service complet qui englobe notamment l'oncologie médicale, la radio-oncologie, l'oncologie hématologique, la greffe de cellules souches et les essais cliniques.

 

Le Réseau de santé Horizon montre la voie en matière d'innovation et d'efficacité en offrant des services de soins de santé de qualité, durables, abordables et sécuritaires aux résidents du Nouveau-Brunswick, du nord de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard. Grâce à son approche collaborative, il offre ces services en anglais et en français.

 

Le Réseau exploite 12 hôpitaux et plus de 100 établissements, cliniques et bureaux médicaux qui offrent des services médicaux allant des soins de courte durée jusqu'aux services de santé communautaires. Grâce à un effectif de 1 000 médecins et de quelque 12 400 employés et à un budget annuel approximatif d'un milliard de dollars, le Réseau de santé Horizon fonde sa vision stratégique sur la recherche, l'innovation, l'éducation et la santé et le mieux-être. Le Réseau de santé Horizon a obtenu l'agrément d'Agrément Canada en 2010 et en 2013. Il exploite un campus du Programme d'études universitaires supérieures en médecine de l'Université Dalhousie, est affilié à la faculté de médecine de l'Université Memorial et à la Saint John School of Radiation Therapy, et possède un Service de recherche en plein essor.

Taille du texte: